fbpx

360 : Révision

Chacun de nous incarne l’activisme et lutte pour le changement à sa façon. Il est devenu évident, en cette année qui définit une génération, que, pour opérer les changements dont nous avons besoin, nous devrons utiliser tous les outils à notre disposition. 

Il existe une fausse dichotomie entre la refonte complète d’un système et son changement de l’intérieur. Pour réaliser un changement significatif, on a besoin de décideur·euse·s politiques, et des militant·e·s qui les critiquent. Il faut exercer son droit de vote, et parfois même descendre dans la rue. Il faut du réalisme et un appétit de révolution. Et non seulement ces gestes se complètent, mais ils sont encore plus utiles lorsque concertés. Ils sont tous nécessaires. Ils offrent tous une voie à suivre en ce moment critique. Nous devons nous concentrer sur la façon dont ces gestes peuvent s’imbriquer, et sur la façon dont nous pouvons travailler ensemble.

Animateur :
Genaro Lozano (Mexique) a été nommé à deux reprises par Forbes comme l’un des dix leaders d’opinion les plus influents du Mexique. Il écrit chaque semaine dans les journaux nationaux mexicains du groupe Reforma, et ses essais et articles d’opinion ont été publiés dans le monde entier, notamment dans Monocle, America Quarterly, La Nación de Argentina, etc. Il est professeur de sciences politiques et de relations internationales, politologue à la New School for Social Research, et internationaliste à l’Instituto Tecnológico Autónomo de México

PARTICIPANT·E·S :
Roberta Jamieson
(Six Nations of the Grand River Territory/Canada) a été la première femme des Premières nations au Canada à obtenir un diplôme en droit, la première femme ombudsman de l’Ontario et la première femme élue chef des Six Nations of the Grand River Territory. En tant que présidente d’Indspire, Roberta s’est consacrée à la reconnaissance et à l’encouragement de l’excellence autochtone et, grâce à ce travail, elle a accordé plus de 132 millions $ à plus de 42 500 étudiants inuits, métis et des Premières nations de partout au Canada. Elle a reçu 27 diplômes honorifiques et est Officier de l’Ordre du Canada.

Rob Johnson (États-Unis) est président de l’Institut pour une nouvelle pensée économique. Il a récemment fait partie de la Commission d’experts des Nations unies sur la réforme monétaire internationale, et a été auparavant directeur général de Soros Fund Management et de la Bankers Trust Company. Johnson a été économiste en chef de la commission bancaire du Sénat américain et économiste principal de la commission budgétaire du Sénat américain sous la direction des démocrates et des républicains, et a été producteur exécutif du documentaire oscarisé Taxi to the Dark Side.

Serpil Midyatli (Allemagne) est vice-présidente du parti social-démocrate (SPD). De descendance turque, elle est la première musulmane élue au Parlement régional de l’État du Schleswig-Holstein en 2009. Mme Midyatli débute sa carrière comme gestionnaire de restaurant à Kiel, mais, motivée par son désir de vivre dans une Allemagne plus inclusive, elle se lance alors en politique. Par ailleurs, Mme Midyatli est porte-parole au comité exécutif du SDP pour l’intégration, la migration, la famille, l’égalité des sexes et les centres de jour, et sera responsable des questions relatives à ces dossiers dans le programme du parti social-démocrate en vue de l’élection fédérale de 2021. Auparavant, elle agissait à titre de porte-parole du groupe parlementaire pour le logement, l’intégration et la migration.

Ijeoma Oluo (États-Unis) est une écrivaine et conférencière de Seattle et « crieuse sur Internet » Son livre à succès, So You Want to Talk About Race, et ses écrits dans des publications du monde entier ont fait d’elle la représentante des États-Unis’ sur les relations entre les races. Elle a été désignée comme l’une des membres de The Root et elle a reçu le prix de l’humaniste féministe 2017 de l’American Humanist Association.

Cet événement sera diffusé en anglais avec des sous-titrages en anglais et en anglais avec des sous-titrages en français.