Faites connaissance avec Nayaelah Siddiqui, membre ancient du LPC

12 octobre, 2017

Nayaelah est arrivée au Canada avec sa famille à 13 ans. Elle en est venue à apprécier de plus en plus le pays à mesure qu’elle grandissait et s’intégrait dans la société canadienne. Nayaelah s’est sentie véritablement Canadienne quand elle a obtenu la citoyenneté en 2014.

Nayaelah a utilisé son LPC pour visiter des musées des environs, mais elle n’a pas pu voyager cette année-là, car elle travaillait et étudiait. Depuis, elle a effectué des déplacements et eu l’occasion de découvrir plusieurs musées, parcs nationaux et galeries. « J’aime visiter des lieux culturels, car je trouve la diversité accueillante, affirme Nayaelah. J’adore apprendre des gens qui ont un autre bagage culturel. » Elle encourage aussi les membres actuels du LPC à se servir de leur laissez-passer la première année de leur citoyenneté. « C’est une excellente façon pour les nouveaux Canadiens de découvrir la beauté du Canada. Le pays a beaucoup à offrir, [et] des gens vraiment intéressants qui ont des choses à nous apprendre. Le Laissez-passer culturel permet aux Canadiens d’avoir accès à ces endroits et de mieux connaître le pays où ils vivent. »

Pour Nayaelah, la citoyenneté active consiste à redonner en faisant du bénévolat et à être actif dans sa communauté. Elle a fait énormément de bénévolat, notamment en effectuant du tutorat auprès des jeunes, en étant monitrice de badminton auprès des enfants, en aidant à recueillir des fonds pour différentes causes et en passant du temps avec des aînés dans un centre de soins de longue durée.

À seulement 22 ans, elle consacre à présent l’essentiel de son énergie à l’organisme sans but lucratif qu’elle a mis sur pied. Empowerem est une initiative qui offre aux jeunes musulmanes nouvellement arrivées, marginalisées et souvent racialisées, un endroit sécuritaire qui propose des programmes axés sur le bien-être social, la santé mentale et physique, et l’habilitation globale.

« Je suis active dans ma communauté et j’adore aider les gens – y compris ceux d’autres cultures – qui ont des façons de faire et des valeurs différentes des miennes, explique Nayaelah. Je crois que la meilleure façon d’être Canadien consiste à redonner au Canada dans la mesure de ses moyens. »

À propos du LPC: Cela fait  presque 10 ans que l’Institut pour la citoyenneté canadienne (ICC) propose le Laissez-passer culturel (LPC), un programme innovateur sans pareil qui permet aux nouveaux citoyens de découvrir à la culture canadienne. L’heure est venue pour le LPC de prendre le virage numérique. Soutenez l’ICC.

Faites parler de vous dans notre bulletin: Ajoutez le mot-clic LPC dans les publications que vous affichez sur les réseaux sociaux et vous pourriez être le prochain membre ou ancien membre du LPC en vedette.

Logo:

Numéro d’enregistrement
d’organisme caritatif agréé :
82303 4145 RR0001

L’Institut pour la citoyenneté canadienne prône l’égalité en matière d’accès et de participation. C’est pourquoi il met tout en œuvre pour que les événements et les services qu’il offre soient accueillants et accessibles à tous. Si vous avez besoin d’aménagements pour la fréquentation de nos événements ou de nos services, écrivant à inclusion.ca ou communiquez avec l'ICC, en composant le +1 416 593‑6998.